L'aïkido et les enfants

La pratique d'un art martial, sans la compétition ni le culte de la performance

L’aïkido est un art martial d’origine japonaise. Il s’agit plus précisément d'un budo, c’est à dire d'un art qui utilise la technique martiale non au service de la guerre mais au service du développement personnel, à l’inverse des bujutsu, arts plus anciens dont il est issu. La conséquence immédiate de cette caractéristique, c’est qu’il ne peut pas y avoir de compétition en Aïkido, puisqu’il n’y a pas à proprement parler d’ « adversaire ».

Il y a certes un partenaire avec qui l’on travaille la technique, mais à aucun moment on ne tente de mesurer et de comparer la performance de l’un par rapport à l’autre en les mettant dans une situation d’opposition. Dans une société ou le culte de la performance individuelle est très présent, particulièrement dans le monde du sport, le cours d’Aïkido offre aux enfants un espace où leur activité physique n’est mis qu’au service d’eux mêmes, un espace où ils sont protégés des excès de certains sports martiaux et autres sports de combat compétitifs.

Une discipline riche en valeurs éducatives

Puisque l’on fait un travail sur soi, l’échec ne peut pas être en permanence rejeté sur l’autre. L’enfant, obligé d’accepter ses erreurs pour mieux les corriger, est invité à développer l’humilité au détriment de l'ego. Le cadre traditionnel du dojo a par ailleurs ses propres vertus : respect des autres et du lieu où l’on pratique (le dojo), respect des règles de l’étiquette.

Tout en « jouant au samouraï » , l'enfant apprend à développer des qualités humaines essentielles.

Une voie non violente au service de son quotidien

On l’a vu, en Aïkido, on ne cherche pas l’opposition, mais l’harmonie. On part toujours du principe que l’autre est plus fort et plus rapide ; plutôt que d’utiliser sa propre force, on cherchera toujours à utiliser la force et l’énergie du partenaire/adversaire pour la retourner contre lui, afin d’anéantir la portée de son attaque. En ce sens, on dit que l’Aïkido est une voie non violente. Il apporte au conflit une réponse pacifique. Cette façon d’aborder les choses sera bénéfique à l’enfant bien en dehors du tatami, lui offrant des outils pour désamorcer ses petits conflits du quotidien, sans avoir recours à des réactions violentes.

Une activité bénéfique à son développement, adaptée à toutes à tous

En aïkido, on apprends à connaître et à utiliser son corps de manière optimale, à faire de ses faiblesses une force potentielle. C’est une pratique qui donne confiance en soi. La pratique de l’Aïkido et de ses nombreuses difficultés techniques est par ailleurs très stimulante d’un point de vue moteur. Elle aide par exemple très fortement à la latéralisation, à l’équilibre, et à la perception de l’environnement immédiat.

C’est une discipline qui n’exige aucune qualité athlétique particulière. Elle est par conséquent adaptée à tous les enfants à partir de 7 ans, filles ou garçons.

template-joomspirit